« Traces, empreintes et autres graffitis » au Fort Saint-André

Publié le 27.11.2018
Retour sur l'édition 2018 de "C'est Mon patrimoine" au Fort Saint-André, Villeneuve-lèz-Avignon (Gard)
© CMN

Pour la troisième année consécutive, le Fort Saint-André participait à l’opération « C’est mon patrimoine ! » en accueillant plus de 600 jeunes de 6 à 18 ans, en priorité issus des quartiers concernés par la politique de la ville.

Le principe de l’opération est de susciter l’intérêt des jeunes pour la culture et le patrimoine pendant les vacances scolaires estivales en leur proposant de s’approprier le monument par l’art et le jeu. Ainsi, par l’intermédiaire d’activités ludiques et originales, les enfants et adolescents découvrent le monument à travers divers ateliers de pratique artistique et de jeux.

Le programme de cette année s’intitule « Traces, empreintes et autres graffitis » car il s'inscrit dans le cadre de la saison culturelle du Centre des monuments nationaux « Sur les murs, histoire(s) de graffitis » et de l’exposition d’art contemporain « extensions de Graffitis ». Les jeunes ont donc pu participer à des ateliers et des jeux autour des graffitis : jeu d’enquête à la recherche des graffitis historiques, réalisation de graffitis numériques à travers l’atelier mapping et musique assistée par ordinateur, initiation à la taille de pierre, etc

L'ÉDITION 2018:

1ère semaine du 10 au 13 juillet : opération graffitis, pour jouer avec les empreintes !

Jeu grandeur nature dans le monument : avec Jeux Jubil’ , les enfants ont mené l’enquête à travers le Fort et notamment ses graffitis pour tenter de comprendre les phénomènes bizarres qui se produisent depuis quelque temps et aider à empêcher la destruction du Fort !

Atelier graffitis : avec Bénédicte, médiatrice du Fort, les enfants ont effectué un relevé de graffitis de nature et d’époque différentes, avant de créer le leur, de le graver dans une gomme afin de réaliser leur tampon et leur propre empreinte !                                                                         

 

2ème semaine du 16 au 20 juillet : stages « Mix au Fort », l’empreinte numérique !

L’association Sudmix  et le Fort Saint-André se sont associés pour proposer aux adolescents de travailler en équipe, selon les méthodes collaboratives du « mix », pour réaliser un projet de mise en valeur des graffitis du monument. Initiés en atelier à la musique assistée par ordinateur avec Jérémy de l’école du Mix ; au mapping (projection lumineuse) avec Julien muséomixeur passionné ; au design carton avec Eve et Soriana de l’atelier En Goguette ; à la communication photo et vidéo avec Charline et Marie-Julie de Sudmix, les ados ont ensuite présenté leurs créations en fin de stage au public. Cf. blog

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

3ème semaine du 23 au 26 juillet : l’empreinte plastique !

Nicolas Daubanes, artiste exposé dans le cadre de notre exposition “Extensions de graffitis” avec les Fonds régionaux d’Art Contemporain d’Occitanie, est venu partager son travail d’artiste avec les enfants et adolescents lors d’ateliers autour des graffitis historiques du Fort. Bénédicte, médiatrice du Fort, avait de son côté concocté un jeu de piste pour enquêter sur Laperle, un soldat dont le nom est gravé en divers endroits du fort et dont on a retrouvé la trace dans les archives des Invalides…                                                                                                   

                                                                                                   

4ème semaine du 30 juillet au 2 août : l’empreinte dans la pierre !

Marc Sucal et Caroline Rumler, tailleurs de pierre, ont initié les jeunes à la taille de pierre : tracer son dessin sur la pierre, puis tailler, petit coup par petit coup, descendre dans la pierre, jusqu’à ce que le relief apparaisse. Un travail minutieux et patient que chacun a pris très au sérieux ! Cette fois encore, afin de trouver l’inspiration sur place, les enfants ont visité le monument au rythme d’un jeu de piste autour des inscriptions gravées, préparé par Bénédicte notre médiatrice.