Dans la peau d’un archéologue

Publié le 19.06.2018
Les jeunes remontent le temps et se glissent dans la peau d’un archéologue pour une découverte à la fois ludique et scientifique des sites antiques ou préhistoriques.
© Théâtre antique de Mandeure

Les jeunes bourguignons expérimentent la démarche archéologique dans les mêmes conditions que les chercheurs, au musée de Bibracte (Saint-Léger-sous-Beuvray, Saône-et-Loire). Sur le « simulateur de fouille », la démarche rigoureuse des gestes sur le chantier permet aux élèves de comprendre pourquoi on ne fouille que si nécessaire, car le geste de fouille détruit son objet d’étude. Et au centre de recherche, nettoyage, tri et identification des objets attendent les participants.

Le musée de l’Alta Rocca à Lévie (Corse du Sud) présente aux adolescents la vie quotidienne depuis le VIIIe millénaire avant notre ère jusqu’au Moyen Age et les sensibilise à la culture scientifique, par le travail de recherche archéologique et l'analyse de traces d'humanité sur le territoire de "U pianu di Livia" site de Cucuruzzu.

 Le site archéologique de Sanxay (Vienne) devient le terrain d’expérimentation du principe de la reconduction photographique. Fouillé entre 1881 et 1883 par le père Camille de la Croix, il existe de nombreux documents photographiques de l’époque. Il s’agit de réaliser des prises de vue dans les conditions similaires à celles des images de référence du 19ème siècle pour ensuite les comparer et étudier l’évolution du site.

Au théâtre antique gallo-romain de Mandeure (Doubs), les enfants explorent le temps lointain où Gaulois et Romains apprirent à cohabiter et à découvrir mutuellement leur espace et leurs civilisations. Tout un programme : modeler l'argile, visiter le théâtre et imaginer la ville de Mandeure il y a près de 2000 ans grâce à la réalité augmentée, s'improviser acteur sur la scène de l'un des plus grands théâtre de Gaule, fouiller tel un archéologue et découvrir de vrais objets réalisés par les populations des premiers siècles, préparer et partager un repas gallo-romain en suivant les recettes parvenues jusqu'à nous.

Rendez-vous sur le site archéologique de Glanum (13), pour Archéomix#3 : Quelles traces Homo Numericus laissera-t-il aux archéologues du futur ?

Cet été, le site archéologique de Glanum (Saint-Rémy-de-Provence, Bouches-du-Rhône) propose un nouveau voyage dans l’archéologie de l’ère numérique. Les archéologues du futur investissent Glanum…Les jeunes imaginent comment les archéologues du futur pourront étudier le quotidien d'Homo Numericus au 21ème siècle à partir de l'étude des traces qu'ils découvriront lors de leurs fouilles archéologiques. Les participants à Archéomix#3 embarquent pour un voyage en forme de retour vers le futur au côté d’artistes et animatrices patrimoine.